Comment est rénové le parc Mésolia

Mésolia déploie une politique de rénovation de son parc de logement social responsable afin de répondre à la maîtrise des charges, à la qualité de service attendue et au bien-vivre ensemble.

 

Logements sociaux, quels travaux sont réalisés ?

Mésolia distingue 3 types de travaux :

  • les ‘travaux d’exploitation” qui relèvent d’opérations très ciblées : par exemple, le nettoyage des toitures, le remplacement de boîtes aux lettres, la réfection des peintures intérieures (cage d’escalier, hall) ou encore l’isolation spécifique.
  • les “travaux d’investissement” qui regroupent plusieurs rénovations de moyenne envergure telles que l’isolation du toit terrasse, le ravalement des façades avec imperméabilisation, la réfection des couvertures, le remplacement des portes, des fenêtres, des sanitaires ou des chaudières de la résidence…
  • les “travaux de réhabilitation” qui englobent une rénovation plus complète de la résidence comprenant les logements, les parties communes intérieures ainsi qu’à l’extérieur de la résidence (cheminement piétons, voiries, stationnement, espaces verts, éclairage, portail pour privatiser la résidence…). Par exemple, en 2019 :
    • La résidence Robinson (Mérignac – 77 logements) a été modernisée, le volet énergétique a été amélioré et 2 logements ont été aménagés : peintures, remplacement des volets, requalification des halls, transformation de locaux inutilisés par 2 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite. En amont avaient été remplacés les sanitaires et le système électrique.
    • Même démarche pour la résidence du Brandier (Gradignan – 129 logements) : peintures, ravalement, nouveaux traitements des halls (avec par exemple une entrée spécifique pour les vélos) et imperméabilisation des couvertures.
    • Entre 2019 et 2021 s’étale la rénovation de la résidence des Fauvettes (Gradignan – 317 logements), datant des années 1990 : peintures, remplacement des gardes-corps des balcons, traitement de la placette centrale, réfection et agrandissement de l’agence Mésolia-Mérignac en pied d’immeuble.
Travaux, comment sont-ils planifiés ?

C’est le Plan stratégique de patrimoine (PSP) qui permet de définir la stratégie d’entretien, de prioriser les besoins et de planifier les périodes des travaux. Au pôle patrimoine de Mésolia, 40 collaborateurs sont en charge de recueillir les besoins et de mettre en œuvre les travaux de réhabilitation ainsi que d’entretien du patrimoine.

Dans le PSP en cours (2019-2028), Mésolia a ciblé 20 % des logements de son parc pour des réhabilitations ou améliorations d’envergure. Ces 20 % correspondent à 48 % de la totalité du PSP.

 

Demandes de travaux des locataires, comment sont-elles prises en compte ?

Dans une démarche de proximité, Mésolia multiplie les points de remontée d’informations :

  • lors des échanges avec les représentants des locataires, notamment lors des conseils de concertation,
  • par le biais des collaborateurs de Mésolia : le pôle gestion locative présent au quotidien auprès des locataires, dans les résidences et les agences, et le pôle patrimoine qui se rend régulièrement sur site pour effectuer un état des lieux précis,
  • dès qu’il y a une réhabilitation, une enquête est systématiquement réalisée auprès des habitants pour connaître leurs attentes. Cette enquête vient compléter le diagnostic technique établi par le maître d’œuvre. De même, une réunion publique est organisée avant chaque réhabilitation dans une démarche d’information et d’accompagnement.

 

Précarité énergétique, quelles sont les solutions mises en oeuvre ?

Consciente de sa responsabilité sociale et environnementale, Mésolia déploie, suivant son Plan stratégique du patrimoine (PSP), une politique d’entretien de son parc responsable et rigoureuse. Lors de chaque projet de rénovation, une réflexion est systématiquement portée sur l’amélioration de l’étiquette énergétique des logements (de A à G) si cette étiquette est en dessous de B.

De nombreux travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques et le confort thermique des logements sociaux, et ainsi de réduire les charges locatives, sont engagés, tels que l’isolation des couvertures et façades, le remplacement des menuiseries, sanitaires ou chaudières, la pose d’un double-vitrage, de thermostats ou de radiateurs intelligents.

Mésolia, des efforts énergétiques remarqués

  • les logements classés A, B et C représentent :
    • 67 % du patrimoine de Mésolia.
    • seulement 52 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en Nouvelle-Aquitaine.
    • seulement 37 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en France.
  • Le Fonds Européen a retenu les dossiers de 10 résidences en 2019 et participera donc financièrement à leur rénovation, notamment sur le volet énergétique.

 

Notre action en chiffres, en 2019 :

  • Plus de 19 M d’euros de travaux réalisés.
  • Pour les travaux d’exploitation, uniquement sur la peinture : 1 000 logements rénovés ou en cours de rénovation
  • Pour les travaux d’investissement :
    • 618 logements en cours de travaux,
    • 800 logements en cours d’étude.
  • Pour les travaux de réhabilitation (plus globaux) :
    • 750 logements en cours de travaux,
    • 500 logements en cours d’étude.
    • Dont :
      • 743 chaudières remplacées en 2019 (1120 commandées pour 2020),
      • 600 logements en travaux pour le ravalement et l’imperméabilisation des façades.

Mésolia déploie une politique de rénovation de son parc de logement social responsable afin de répondre à la maîtrise des charges, à la qualité de service attendue et au bien-vivre ensemble.

 

Mésolia déploie une politique de rénovation de son parc de logement social responsable afin de répondre à la maîtrise des charges, à la qualité de service attendue et au bien-vivre ensemble.

 

Logements sociaux, quels travaux sont réalisés ?

Mésolia distingue 3 types de travaux :

  • les ‘travaux d’exploitation” qui relèvent d’opérations très ciblées : par exemple, le nettoyage des toitures, le remplacement de boîtes aux lettres, la réfection des peintures intérieures (cage d’escalier, hall) ou encore l’isolation spécifique.
  • les “travaux d’investissement” qui regroupent plusieurs rénovations de moyenne envergure telles que l’isolation du toit terrasse, le ravalement des façades avec imperméabilisation, la réfection des couvertures, le remplacement des portes, des fenêtres, des sanitaires ou des chaudières de la résidence…
  • les “travaux de réhabilitation” qui englobent une rénovation plus complète de la résidence comprenant les logements, les parties communes intérieures ainsi qu’à l’extérieur de la résidence (cheminement piétons, voiries, stationnement, espaces verts, éclairage, portail pour privatiser la résidence…). Par exemple, en 2019 :
    • La résidence Robinson (Mérignac – 77 logements) a été modernisée, le volet énergétique a été amélioré et 2 logements ont été aménagés : peintures, remplacement des volets, requalification des halls, transformation de locaux inutilisés par 2 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite. En amont avaient été remplacés les sanitaires et le système électrique.
    • Même démarche pour la résidence du Brandier (Gradignan – 129 logements) : peintures, ravalement, nouveaux traitements des halls (avec par exemple une entrée spécifique pour les vélos) et imperméabilisation des couvertures.
    • Entre 2019 et 2021 s’étale la rénovation de la résidence des Fauvettes (Gradignan – 317 logements), datant des années 1990 : peintures, remplacement des gardes-corps des balcons, traitement de la placette centrale, réfection et agrandissement de l’agence Mésolia-Mérignac en pied d’immeuble.
Travaux, comment sont-ils planifiés ?

C’est le Plan stratégique de patrimoine (PSP) qui permet de définir la stratégie d’entretien, de prioriser les besoins et de planifier les périodes des travaux. Au pôle patrimoine de Mésolia, 40 collaborateurs sont en charge de recueillir les besoins et de mettre en œuvre les travaux de réhabilitation ainsi que d’entretien du patrimoine.

Dans le PSP en cours (2019-2028), Mésolia a ciblé 20 % des logements de son parc pour des réhabilitations ou améliorations d’envergure. Ces 20 % correspondent à 48 % de la totalité du PSP.

 

Demandes de travaux des locataires, comment sont-elles prises en compte ?

Dans une démarche de proximité, Mésolia multiplie les points de remontée d’informations :

  • lors des échanges avec les représentants des locataires, notamment lors des conseils de concertation,
  • par le biais des collaborateurs de Mésolia : le pôle gestion locative présent au quotidien auprès des locataires, dans les résidences et les agences, et le pôle patrimoine qui se rend régulièrement sur site pour effectuer un état des lieux précis,
  • dès qu’il y a une réhabilitation, une enquête est systématiquement réalisée auprès des habitants pour connaître leurs attentes. Cette enquête vient compléter le diagnostic technique établi par le maître d’œuvre. De même, une réunion publique est organisée avant chaque réhabilitation dans une démarche d’information et d’accompagnement.

 

Précarité énergétique, quelles sont les solutions mises en oeuvre ?

Consciente de sa responsabilité sociale et environnementale, Mésolia déploie, suivant son Plan stratégique du patrimoine (PSP), une politique d’entretien de son parc responsable et rigoureuse. Lors de chaque projet de rénovation, une réflexion est systématiquement portée sur l’amélioration de l’étiquette énergétique des logements (de A à G) si cette étiquette est en dessous de B.

De nombreux travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques et le confort thermique des logements sociaux, et ainsi de réduire les charges locatives, sont engagés, tels que l’isolation des couvertures et façades, le remplacement des menuiseries, sanitaires ou chaudières, la pose d’un double-vitrage, de thermostats ou de radiateurs intelligents.

Mésolia, des efforts énergétiques remarqués

  • les logements classés A, B et C représentent :
    • 67 % du patrimoine de Mésolia.
    • seulement 52 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en Nouvelle-Aquitaine.
    • seulement 37 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en France.
  • Le Fonds Européen a retenu les dossiers de 10 résidences en 2019 et participera donc financièrement à leur rénovation, notamment sur le volet énergétique.

 

Notre action en chiffres, en 2019 :

  • Plus de 19 M d’euros de travaux réalisés.
  • Pour les travaux d’exploitation, uniquement sur la peinture : 1 000 logements rénovés ou en cours de rénovation
  • Pour les travaux d’investissement :
    • 618 logements en cours de travaux,
    • 800 logements en cours d’étude.
  • Pour les travaux de réhabilitation (plus globaux) :
    • 750 logements en cours de travaux,
    • 500 logements en cours d’étude.
    • Dont :
      • 743 chaudières remplacées en 2019 (1120 commandées pour 2020),
      • 600 logements en travaux pour le ravalement et l’imperméabilisation des façades.
Logements sociaux, quels travaux sont réalisés ?

Mésolia distingue 3 types de travaux :

  • les ‘travaux d’exploitation” qui relèvent d’opérations très ciblées : par exemple, le nettoyage des toitures, le remplacement de boîtes aux lettres, la réfection des peintures intérieures (cage d’escalier, hall) ou encore l’isolation spécifique.
  • les “travaux d’investissement” qui regroupent plusieurs rénovations de moyenne envergure telles que l’isolation du toit terrasse, le ravalement des façades avec imperméabilisation, la réfection des couvertures, le remplacement des portes, des fenêtres, des sanitaires ou des chaudières de la résidence…
  • les “travaux de réhabilitation” qui englobent une rénovation plus complète de la résidence comprenant les logements, les parties communes intérieures ainsi qu’à l’extérieur de la résidence (cheminement piétons, voiries, stationnement, espaces verts, éclairage, portail pour privatiser la résidence…). Par exemple, en 2019 :
    • La résidence Robinson (Mérignac – 77 logements) a été modernisée, le volet énergétique a été amélioré et 2 logements ont été aménagés : peintures, remplacement des volets, requalification des halls, transformation de locaux inutilisés par 2 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite. En amont avaient été remplacés les sanitaires et le système électrique.
    • Même démarche pour la résidence du Brandier (Gradignan – 129 logements) : peintures, ravalement, nouveaux traitements des halls (avec par exemple une entrée spécifique pour les vélos) et imperméabilisation des couvertures.
    • Entre 2019 et 2021 s’étale la rénovation de la résidence des Fauvettes (Gradignan – 317 logements), datant des années 1990 : peintures, remplacement des gardes-corps des balcons, traitement de la placette centrale, réfection et agrandissement de l’agence Mésolia-Mérignac en pied d’immeuble.

Mésolia déploie une politique de rénovation de son parc de logement social responsable afin de répondre à la maîtrise des charges, à la qualité de service attendue et au bien-vivre ensemble.

 

Logements sociaux, quels travaux sont réalisés ?

Mésolia distingue 3 types de travaux :

  • les ‘travaux d’exploitation” qui relèvent d’opérations très ciblées : par exemple, le nettoyage des toitures, le remplacement de boîtes aux lettres, la réfection des peintures intérieures (cage d’escalier, hall) ou encore l’isolation spécifique.
  • les “travaux d’investissement” qui regroupent plusieurs rénovations de moyenne envergure telles que l’isolation du toit terrasse, le ravalement des façades avec imperméabilisation, la réfection des couvertures, le remplacement des portes, des fenêtres, des sanitaires ou des chaudières de la résidence…
  • les “travaux de réhabilitation” qui englobent une rénovation plus complète de la résidence comprenant les logements, les parties communes intérieures ainsi qu’à l’extérieur de la résidence (cheminement piétons, voiries, stationnement, espaces verts, éclairage, portail pour privatiser la résidence…). Par exemple, en 2019 :
    • La résidence Robinson (Mérignac – 77 logements) a été modernisée, le volet énergétique a été amélioré et 2 logements ont été aménagés : peintures, remplacement des volets, requalification des halls, transformation de locaux inutilisés par 2 logements adaptés aux personnes à mobilité réduite. En amont avaient été remplacés les sanitaires et le système électrique.
    • Même démarche pour la résidence du Brandier (Gradignan – 129 logements) : peintures, ravalement, nouveaux traitements des halls (avec par exemple une entrée spécifique pour les vélos) et imperméabilisation des couvertures.
    • Entre 2019 et 2021 s’étale la rénovation de la résidence des Fauvettes (Gradignan – 317 logements), datant des années 1990 : peintures, remplacement des gardes-corps des balcons, traitement de la placette centrale, réfection et agrandissement de l’agence Mésolia-Mérignac en pied d’immeuble.
Travaux, comment sont-ils planifiés ?

C’est le Plan stratégique de patrimoine (PSP) qui permet de définir la stratégie d’entretien, de prioriser les besoins et de planifier les périodes des travaux. Au pôle patrimoine de Mésolia, 40 collaborateurs sont en charge de recueillir les besoins et de mettre en œuvre les travaux de réhabilitation ainsi que d’entretien du patrimoine.

Dans le PSP en cours (2019-2028), Mésolia a ciblé 20 % des logements de son parc pour des réhabilitations ou améliorations d’envergure. Ces 20 % correspondent à 48 % de la totalité du PSP.

 

Demandes de travaux des locataires, comment sont-elles prises en compte ?

Dans une démarche de proximité, Mésolia multiplie les points de remontée d’informations :

  • lors des échanges avec les représentants des locataires, notamment lors des conseils de concertation,
  • par le biais des collaborateurs de Mésolia : le pôle gestion locative présent au quotidien auprès des locataires, dans les résidences et les agences, et le pôle patrimoine qui se rend régulièrement sur site pour effectuer un état des lieux précis,
  • dès qu’il y a une réhabilitation, une enquête est systématiquement réalisée auprès des habitants pour connaître leurs attentes. Cette enquête vient compléter le diagnostic technique établi par le maître d’œuvre. De même, une réunion publique est organisée avant chaque réhabilitation dans une démarche d’information et d’accompagnement.

 

Précarité énergétique, quelles sont les solutions mises en oeuvre ?

Consciente de sa responsabilité sociale et environnementale, Mésolia déploie, suivant son Plan stratégique du patrimoine (PSP), une politique d’entretien de son parc responsable et rigoureuse. Lors de chaque projet de rénovation, une réflexion est systématiquement portée sur l’amélioration de l’étiquette énergétique des logements (de A à G) si cette étiquette est en dessous de B.

De nombreux travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques et le confort thermique des logements sociaux, et ainsi de réduire les charges locatives, sont engagés, tels que l’isolation des couvertures et façades, le remplacement des menuiseries, sanitaires ou chaudières, la pose d’un double-vitrage, de thermostats ou de radiateurs intelligents.

Mésolia, des efforts énergétiques remarqués

  • les logements classés A, B et C représentent :
    • 67 % du patrimoine de Mésolia.
    • seulement 52 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en Nouvelle-Aquitaine.
    • seulement 37 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en France.
  • Le Fonds Européen a retenu les dossiers de 10 résidences en 2019 et participera donc financièrement à leur rénovation, notamment sur le volet énergétique.

 

Notre action en chiffres, en 2019 :

  • Plus de 19 M d’euros de travaux réalisés.
  • Pour les travaux d’exploitation, uniquement sur la peinture : 1 000 logements rénovés ou en cours de rénovation
  • Pour les travaux d’investissement :
    • 618 logements en cours de travaux,
    • 800 logements en cours d’étude.
  • Pour les travaux de réhabilitation (plus globaux) :
    • 750 logements en cours de travaux,
    • 500 logements en cours d’étude.
    • Dont :
      • 743 chaudières remplacées en 2019 (1120 commandées pour 2020),
      • 600 logements en travaux pour le ravalement et l’imperméabilisation des façades.
Travaux, comment sont-ils planifiés ?

C’est le Plan stratégique de patrimoine (PSP) qui permet de définir la stratégie d’entretien, de prioriser les besoins et de planifier les périodes des travaux. Au pôle patrimoine de Mésolia, 40 collaborateurs sont en charge de recueillir les besoins et de mettre en œuvre les travaux de réhabilitation ainsi que d’entretien du patrimoine.

Dans le PSP en cours (2019-2028), Mésolia a ciblé 20 % des logements de son parc pour des réhabilitations ou améliorations d’envergure. Ces 20 % correspondent à 48 % de la totalité du PSP.

 

Demandes de travaux des locataires, comment sont-elles prises en compte ?

Dans une démarche de proximité, Mésolia multiplie les points de remontée d’informations :

  • lors des échanges avec les représentants des locataires, notamment lors des conseils de concertation,
  • par le biais des collaborateurs de Mésolia : le pôle gestion locative présent au quotidien auprès des locataires, dans les résidences et les agences, et le pôle patrimoine qui se rend régulièrement sur site pour effectuer un état des lieux précis,
  • dès qu’il y a une réhabilitation, une enquête est systématiquement réalisée auprès des habitants pour connaître leurs attentes. Cette enquête vient compléter le diagnostic technique établi par le maître d’œuvre. De même, une réunion publique est organisée avant chaque réhabilitation dans une démarche d’information et d’accompagnement.

 

Précarité énergétique, quelles sont les solutions mises en oeuvre ?

Consciente de sa responsabilité sociale et environnementale, Mésolia déploie, suivant son Plan stratégique du patrimoine (PSP), une politique d’entretien de son parc responsable et rigoureuse. Lors de chaque projet de rénovation, une réflexion est systématiquement portée sur l’amélioration de l’étiquette énergétique des logements (de A à G) si cette étiquette est en dessous de B.

De nombreux travaux permettant d’améliorer les performances énergétiques et le confort thermique des logements sociaux, et ainsi de réduire les charges locatives, sont engagés, tels que l’isolation des couvertures et façades, le remplacement des menuiseries, sanitaires ou chaudières, la pose d’un double-vitrage, de thermostats ou de radiateurs intelligents.

Mésolia, des efforts énergétiques remarqués

  • les logements classés A, B et C représentent :
    • 67 % du patrimoine de Mésolia.
    • seulement 52 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en Nouvelle-Aquitaine.
    • seulement 37 % du patrimoine chez les autres bailleurs sociaux en France.
  • Le Fonds Européen a retenu les dossiers de 10 résidences en 2019 et participera donc financièrement à leur rénovation, notamment sur le volet énergétique.

 

Notre action en chiffres, en 2019 :

  • Plus de 19 M d’euros de travaux réalisés.
  • Pour les travaux d’exploitation, uniquement sur la peinture : 1 000 logements rénovés ou en cours de rénovation
  • Pour les travaux d’investissement :
    • 618 logements en cours de travaux,
    • 800 logements en cours d’étude.
  • Pour les travaux de réhabilitation (plus globaux) :
    • 750 logements en cours de travaux,
    • 500 logements en cours d’étude.
    • Dont :
      • 743 chaudières remplacées en 2019 (1120 commandées pour 2020),
      • 600 logements en travaux pour le ravalement et l’imperméabilisation des façades.