Paveil et son Service public d’intérêt collectif (SPIC)

Paveil et son Service public d’intérêt collectif (SPIC)

Résidence mixte composée de logements sociaux et d’habitats spécifiques au bénéfice de publics fragilisés (SPIC), projet expérimental co-construit avec les acteurs locaux, relogement des anciens locataires… la résidence Paveil est une belle illustration de la stratégie et des ambitions de Mésolia qui sont de :

  •  considérer le logement comme un déterminant de santé,
  • accompagner les habitants tout au long de leurs parcours de vie,
  • développer les coopérations

Bâtie en 1959 au sein du quartier Augustin, la résidence Paveil et ses 68 logements vont être reconstruits. À la place, une résidence spécifique associera 71 logements collectifs et un Service public d’intérêt collectif (SPIC). Cet espace regroupera entre autres : une résidence accueil autour de la parentalité, de la protection de l’enfance et des personnes handicapées ainsi qu’une crèche.

Les enjeux sont : accompagner les mères isolées vers un projet professionnel ou de formation, éviter des placements en protection de l’enfance, faciliter l’accès aux gardes d’enfants, aider à domicile les familles rencontrant des difficultés avec l’éducation de leurs enfants et répondre au besoin de logement d’urgence de certaines familles.

Ville : Bordeaux (33), quartier Saint-Augustin

Type de logements : opération mixte de logements sociaux et d’habitats spécifiques

Livraison :

2022 Partenaires :

Ville de Bordeaux

fondation des Apprentis d’Auteuil

association des Cités du Secours Catholique (ACSC)

Les points marquants du projet Paveil

Une opération mixte de logements sociaux et d’habitats spécifiques composée de :

  • 71 logements sociaux collectifs
  • Un SPIC intégré de 2 500 m2 avec :

○ une résidence accueil dédiée à des adultes isolés présentant un handicap psychique et stabilisé : 25 studios autonomes (cuisine, chambre, sanitaire) pour des personnes en situation de précarité et d’isolement social, un accompagnement social par deux travailleurs sociaux de l’ACSC, des conventions formalisées notamment avec l’hôpital Charles Perrens et un service d’accompagnement spécialisé.

○ un relais familial innovant visant à éviter le placement judiciaire d’enfants.

○ des locaux pour le suivi des enfants placés à domicile gérés par la Fondation Apprentis d’Auteuil.

○ 4 logements d’urgence pour de jeunes mamans isolées à la rue.

○ un espace “Diapason” dédié à l’accompagnement socio-professionnel de femmes isolées, avec au moins un enfant de moins de 6 ans à charge, souhaitant initier une démarche d’insertion professionnelle.

○ une crèche de 24 places.

○ des bureaux à destination de l’ACSC. Un projet co-construit avec les partenaires locaux répondant aux besoins de ce quartier. Une opération de démolition-reconstruction avec le relogement des 69 locataires.

Retour aux opérations phares